Donner : état d’esprit du bonheur

barbeuc sous le soleil soleil de fin de journée

Je suis profondément convaincue que les gens les plus heureux, les plus beaux et ceux qui réussissent le mieux, sont ceux qui ont l’habitude de donner.

Quand on pense au verbe donner, on pense en général à ce qu’on peut donner aux autres. En effet, c’est très important. Mais la première chose à faire est de se donner à soi-même. Quand on prend l’habitude de se donner à soi-même, on saisit l’importance de cet acte. Et on peut ensuite donner aux autres.

Qu’est-ce que donner veut dire ?

Donner est un acte conscient qu’on fait pour embellir notre vie et celle des autres.

C’est l’opposé de faire ce qui est facile. C’est l’opposé de ce qu’on fait quand on suit nos pulsions paresseuses et apeurées.

Certaines rares personnes le font naturellement. C’est comme une seconde nature chez elles de faire en sorte que les gens se sentent bien. Pas parce qu’elles ressentent le besoin de se faire aimer (ça c’est très facilement détectable et repoussant), mais parce qu’elles donnent tellement que leur amour déborde. Tu connais sûrement aussi quelqu’un comme ça.

Mais pour la plupart d’entre nous, donner n’est pas intuitif. C’est un acte qui nous coûte, et qui nous demande de dépasser nos peurs et notre paresse.

Pourtant, c’est le seul chemin du bonheur. Cette phrase est à prendre très au sérieux.

Donner est un choix continuel.

Donner ne deviendra jamais un acte inconscient, puisque notre biologie nous pousse à la peur et la paresse (chercher à faire le moindre effort). C’est ces deux traits qui ont assuré notre survie.

Si tu es sérieuse à propos de ton envie d’être heureuse, alors il faut (je déteste les “il faut”, mais celui-là est absolument nécessaire – sûrement le seul d’ailleurs) entraîner et renforcer tes muscles émotionnels. C’est la voie par laquelle on apprend à donner.

Mmmmh… Qu’est-ce que je veux dire par là… ?

Je veux dire qu’il faut que tu t’entraînes à observer ton envie de te cacher à chaque fois qu’elle survient (en général dès que les choses se compliquent, et elles se compliquent souvent), et courir dans l’autre sens.

/!\ DISCLAMER /!\

Ce n’est pas facile !

Mais, comme tout muscle, il se renforce avec un peu d’exercice et d’entraînement. Il devient alors de plus en plus facile de donner, de donner mieux et plus.

Et avec ça, c’est toute la qualité de ta vie qui s’améliore. Et pas seulement ! Celle des personnes qui se trouvent dans ton périmètre d’influence s’améliore aussi. C’est votre zone de confort qui s’agrandit.

Mais, comment donner ? Et qu’est-ce que donner, concrètement ?

Pour répondre à ces questions, je préfère donner des exemples. Je trouve ça plus marrant à trouver que de faire un cours magistral.

De toute façon, on a toutes une manière bien particulière de donner. C’est ça qui nous rend uniques.

La chose la plus importante que tu peux retirer de ces exemples n’est donc pas l’action en soit. Ce qui est important, c’est l’état d’esprit qui se trouve derrière. Les exemples sont là pour inspirer cet état d’esprit chez toi.

Allons-y. Donner, c’est…

1) Quand une personne à qui tu ne fais pas encore totalement confiance agit d’une manière bizarre ou qui te fait te sentir mal-aimée, être ouverte et jouer cartes sur table avec elle. Plutôt que de parler mal de cette personne derrière son dos pour te rassurer. Ou de te retirer de la relation sans autre forme de procès. Ou pire, de te soumettre à cette personne comme si tu n’avais pas d’autres choix.

En choisissant de traiter cette personne avec respect, et de lui donner le bénéfice du doute, tu peux en apprendre plus sur elle. Ecoute-t-elle ce que tu as à lui dire ? Est-ce qu’elle essaie, d’une manière ou d’une autre, de te donner un respect réciproque ? Ou n’a-t-elle pas l’air de se soucier plus que ça de votre relation ?

2) Choisir d’aimer, même quand on se sent rejetée.

3) Quand tu te fais inviter quelque part, prend le temps d’écouter ton corps avant de donner une réponse. As-tu envie d’accepter parce que tu as peur de la solitude, de ne pas avoir d’autres options ? Ou cette invitation te semble être sincèrement la meilleure des manières de sublimer ton temps ?
Est-ce mieux qu’un plateau de sushi devant La revanche d’une blonde (j’adore ce film, il me fait rire et pleurer) ? Plus qu’un bon bain moussant, une pédicure et une sieste ? Plus qu’un verre de vin avec ta meilleure amie, avec qui tu peux rire de tes pires ratés ?

4) Apprivoiser tes émotions, et les exprimer comme elles viennent, sans qu’aucune tension n’ait le temps de se créer dans ton corps.
Être assez à l’aise avec la peine, la honte, la solitude, la rage et le vide pour pouvoir les ressentir sans avoir besoin de les adoucir avec des addictions ou en agressant les gens autour de toi.

5) Ecouter avec l’intention de juste ressentir la personne en face de toi, pour qu’elle se sente validée et comprise. C’est souvent tout ce dont on a besoin. Et peut-être partager les histoires de ta vie où tu t’es retrouvée dans une situation similaire pour qu’elle sache qu’il est possible de s’en sortir.

6) Faire découvrir ton art au monde.

7) Te laisser-aller à ta folie et être fière qu’elle libère les gens autour de toi. Il suffit que tu acceptes ta facette irrationnelle et drôle (on l’a toutes !) pour que plusieurs personnes autour de toi y trouvent la permission d’être elles-mêmes. Il n’y a rien de plus gratifiant.

8) Et pour celles qui parlent anglais… Voilà une liste de 70 choses qu’on peut faire pour donner autour de nous.

A la prochaine,

Xénia

Pin It on Pinterest

Share This